Les labels de la cosmétique biologique

Pendant mes années d'études j'ai eu de nombreux classeurs de cosmétologie. Et seulement trois pages sur la cosmétique biologique et ses labels. Alors même en étant du métier il faut avoir beaucoup de curiosité pour se pencher sur le bio.



La cosmétique biologique s'inspire de la phytothérapie. Elle obéit à une démarche de qualité stricte, aussi bien au niveau des ingrédients qu'au niveau de la production. Un produit cosmétique représenté comme naturel n'est pas nécessairement bio. Pour cela, le produit doit obtenir la certification bio qui consiste à répondre à un cahier des charges précis, élaboré par un panel d'experts, de fabricants, de distributeurs et de consommateurs. Chaque label a ses spécificités, alors pour s'y retrouver, j'ai lu les cahiers des charges. de neuf labels que l'on retrouve le plus souvent en France. Dans l'ensemble ils garantissent tous la même chose :

Les végétaux

Ce n'est pas un secret, un produit cosmétique bio est composé en majeur partie de végétaux. Mais ils ne sont pas choisis et récoltés au hasard. Ils doivent provenir de cultures biologiques contrôlées et/ou d'une cueillette sauvage contrôlée. C'est-à-dire, certifiée par un organisme ou une autorité de certification. Les végétaux issus de l'agriculture biologique sont tous autorisés dans la mesure où leur production ou leur récolte sauvage n'engendre pas de dégradation du paysage et de déséquilibre des écosystèmes et s'ils n'appartiennent pas à des espèces menacées. De plus, ils ne doivent pas être présents sur les listes nationales et internationales des espèces protégées. Il en va de même pour les ingrédients végétaux marins comme les algues, qui sont les plus utilisées. Bien sûr les ingrédients végétaux que nous retrouverons dans nos soins bio, ne peuvent pas être extraits avec des solvants pétrochimiques. Ce serait gâcher !

Les parfums

Pour les parfums, devinez quoi ? Les fragrances synthétiques sont interdites ! Seules les fragrances naturelles (huiles essentielles par exemple) sont autorisées. Il ne suffit que de la fraction odorante de l'huile essentielle pour parfumer un produit. Ils sont sous le nom de « linalool » , « limonène » ou « géraniol » en fin de composition du produit. Comme il ne s'agit pas de l'huile essentielle complète, ce sera sans danger pour les peaux des bébés, peaux atopiques ou les femmes enceintes.

Les testes sur animaux

Nous avons tous un côté Brigitte Bardot (et je ne parle pas de son physique d'autrefois), alors je vous rassure tout de suite: Aucune matière première animale ne rentre dans la composition d'un produit cosmétique biologique. Par contre, les matières premières qui sont produites naturellement par les animaux sont autorisées. Mais ils sont soumis aux restrictions nationales et internationales des espèces protégées ou dangereuses. Donc, aucun risque de trouver dans nos produits bio du venin de serpent ou autre chose de si farfelue ! Généralement ce sera du miel, du lait d'ânesse ou même des poils de chèvres. Enfin... Les poils de chèvres sont pour les pinceaux bien sûr ! Et rassurez-vous, aucun des prélèvements n'aura d'effet néfaste sur l'équilibre écologique, ni entraînés le stress, la souffrance ou la mort de l'animal.

La fabrication

L'organisme de certification vérifie si le produit et la marque remplissent l'ensemble du cahier des charges. Cela commence de la plante, à sa transformation en usine (l'entretien des locaux, gestion des énergies, gestion des effluents, gestion des déchets dans l'usine), l'emballage, le transport, et enfin le recyclage. Bref, tout de A à Z !

Pour conclure, je vous ai fait une synthèse des labels de la cosmétique biologique que nous rencontrons le plus en France.

Mon conseil : Si vous recherchez un produit labélisé 100 % biologique, tournez-vous vers des matières premières brutes comme des huiles, eaux florales, beurres etc... Un produit cosmétique bio sera rarement 100 % biologique. Les shampoings liquide, les gels nettoyants et gels douches auront un faible pourcentage d'ingrédient bio, car ce type de produits contient environ 90 % d'eau non certifiable. C'est le même constat pour les produits composés en grande partie de minéraux et de sels, comme le maquillage.

Amandine.